Dessert fruits et chocolat

Trop forte, la maRRaine! Elle organise un goûter d’anniversaire, sans sucre et avec plein de choses délicieuses!

Ci-dessous, un nid de petiots ravis devant le goûter. Le petit en vert, c’est mon fillol (aka Nic Nic le Mimi). La super belle soeur, c’est celle qu’on voit à peine en haut à droite. Une championne du sirop d’agave et des soupes anti-cancer.

janv2008-008.jpg

Recette: Si j’ai bien compris, elle a fait fondre du chocolat 70% (très bon anticancer), y a trempé des morceaux d’orange, de kiwi (vert et jaune), d’ananas, du raisin mais également quelques fruits secs. Le tout est ensuite mis au frigo. Et la dégustation en vaut la peine: les fruits sont frais et le chocolat croquant. En plus, c’est beau… Génial! On a bien choisi la maRRaine de Pierre!

janv2008-013.jpg

Et cela plaît aux enfants…

janv2008-019.jpg

Merci, Françoise! Continue avec tes super recettes!

Vincent

Limiter le sucre

Le sucre est l’un des éléments favorisant le plus le cancer… Il active divers mécanismes pro-inflammatoires qui sont reconnus comme favorisant la croissance des tumeurs cancéreuses. De nos jours, dans nos pays industrialisés, nous consommons près de 70kg de sucre par personne et par an. En 1800, on en consommait 5kg…

Il faut absolument réduire très fort notre consommation de sucre pour limiter les risques de cancer (et cela nous permettra aussi d’éviter nos excès de poids ainsi que l’acné de nos adolescents…). Pour les explications scientifiques, je vous renvoie au chapitre “Le cancer se nourrit de sucre” du livre Anticancer. C’est expliqué très clairement, même pour des non spécialistes. Le livre cite également de nombreuses recherches scientifiques qui ont permis d’arriver à cette conclusion.

Attention, le sucre est partout, et surtout dans les produits industriels (sucreries, boissons sucrées, pain blanc, pâtes blanches, riz blanc…). Remplaçons donc tout cela en buvant de l’eau, en mangeant pain-pâtes-riz complets (les produits “complets” sont meilleurs à ce point de vue que les produits “blancs” car ils limitent le pic glycémique). Pâtes et riz doivent être cuits “al dente” – quand les pâtes sont très cuites, leur sucre passe plus dans le sang. Mangeons aussi beaucoup de légumes (pauvres en sucres).

Qui gagnera le concours de non-sucreries du blog de Pierre?…

Thé vert, sucre, légumes…

Si vous voulez vous protéger contre le cancer – et en même temps aller vers une alimentation équilibrée:

  1. Mangez des aliments spécifiques anticancer
  2. Mangez des légumes anticancer
  3. Limitez très fort le sucre

… et encore d’autres conseils, mais commençons simple! Plus de détails ci-dessous dans un extrait de la lettre périodique du site Anticancer.fr, que je vous recommande vivement. Abonnez-vous: c’est gratuit, plein de bon sens et ça peut vous sauver la vie…

Ajoutez des aliments puissants dans votre alimentation

curcuma.jpgTous les jours, dégustez au moins deux tasses de thé vert et relevez votre cuisine avec des épices et des herbes: saupoudrez une demi-cuiller à café de curcuma-poivre dans votre assiette ou dans la casserole, recourez généreusement au thym, au romarin, à la menthe, au persil, n’utilisez que les huiles d’olives ou de colza…

Consommez deux plats de légumes tous les jours

legumes.jpgInspirez-vous du rythme des saisons pour mettre à votre table brocolis, choux, oignons, ail, tomates et autres saveurs bénéfiques. Ne comptez pas sur les pommes de terre qui n’ont pas les vertus des légumes anticancer. Equilibrez avec les protéines du soja ou des légumineuses. Pour les protéines animales, préférez le poisson, les oeufs oméga-3 ou les viandes blanches de bonne qualité.

Visez le zéro sucres raffinés

chocolat.jpgSodas, viennoiseries, plats préparés, farine blanche : le sucre est partout. C’est plus facile de l’éviter si on s’y prend dès le petit déjeuner. Un muesli sans sucre, un yaourt de soja ou de lait bio, quelques fruits, du thé vert nature. Vous découvrirez vite que la faim vient moins vite, car vous évitez le rebond hypocalorique typique de la tartine de confiture, deux heures après l’avoir mangée. Redécouvrez la saveur vraie des aliments et si le goût sucré vous manque, faites-vous plaisir avec des gourmandises saines : fruits, chocolat noir 70%, sirop d’agave.

Hypnose

Cela fait un petit temps que je m’y mets tout doucement, sans être un “pro”. Avec mon fils Pierre, nous avons fait de la visualisation mentale presque tous les jours pendant les chimios (technique “Simonton”). Les derniers jours, lorsque Pierre a eu vraiment très mal à cause de son amputation, nous en avons refait. Il y a notamment une séance qui a été très efficace: Pierre avait reçu un anti-douleur depuis déjà plus d’une demi-heure et celui-ci ne semblait par faire d’effet (d’habitude, il agit plus vite). Pierre se tordait de douleur dans son lit. On a alors fait une relaxation à deux et Pierre s’est calmé en deux minutes à peine. Cinq minutes de plus, et il était endormi. Deux heures plus tard, il s’est réveillé à cause de la douleur… Quelques paroles relaxantes, monocordes, et il était rendormi… Génial!

Il faut dire que Nathalie était allée rencontrer le Dr Faymonville (anesthésiste au CHU et mentionnée par Thierry Janssen dans son livre “La solution intérieure”). De mon côté, j’avais approfondi ce qu’en dit Carl Simonton et l’avais mis en pratique. J’en avais aussi discuté avec ma belle soeur Catherine, psychologue, qui a suivi une formation chez Mme Faymonville… Ainsi qu’avec Marie-Françoise Ghysen qui s’est aussi beaucoup intéressée au sujet…

Je suis vraiment persuadé que cela mobilise sérieusement les ressources qui sont en nous, pour compléter les traitements de la médecine classique… On connaît encore très peu la puissance du cerveau… Pierre applique maintenant l’auto-hypnose, pour “surveiller” son corps et ainsi éviter que le cancer ne revienne (c’est une suggestion de Simonton et d’autres)…

Vincent

Quelques techniques anticancer

Pour guérir, on combine les techniques “classiques” (chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie…) et les techniques “complémentaires”. D’abord, bien se reposer (c’est pas toujours le plus facile…).

pierre-dort.jpg

Ensuite, lire, beaucoup lire et obtenir un maximum d’informations (vous en êtes où, vous, dans votre lecture de DSS?)…

Puis, faire de la visualisation, de l’imagerie (pas facile, de faire des photos de ses pensées…).

Pour les amateurs de jeux vidéo, en voici un super, où on ne joue pas avec les pouces, mais avec le coeur et la respiration. C’est la technique de la cohérence cardiaque (développée à l’institut HeartMath et mentionnée dans le premier livre de DSS “Guérir”). On peut la pratiquer soit à l’aveugle, soit avec un logiciel (Freeze Framer), soit avec un petit appareil qui la mesure. Ici Pierre, en plein exercice de cohérence cardiaque:

pierre-emwave.jpg

Quand on respire amplement, calmement, les cycles de la respiration s’alignent sur ceux du coeur et ceux du cerveau. Si, en plus, on se focalise sur le coeur et qu’on ramène à l’esprit des sensations agréables, on entre en “cohérence cardiaque”, état où le système nerveux sympathique et le para-sympathique sont en équilibre (comme quand on ressent des émotions agréables):

frustration-appreciation.gif

Pierre est un champion de la cohérence cardiaque (et je m’améliore, à force d’essayer…). On voit sur l’EmWave la petite lampe verte qui indique une haute cohérence:

pierre-emwave-2.jpg

Sommeil, lectures, visualisation, cohérence cardiaque… On va bien y arriver!

Vincent