Imagerie mentale anticancer

Pour ceux que l’imagerie mentale (et l’hypnose et techniques associées) intéresse, voici un podcast (fichier audio mp3) que j’avais enregistré pour travailler avec Pierre sur le cancer, la représentation qu’on s’en fait et pour activer au maximum les défenses naturelles de notre corps. C’est basé sur les théories et pratiques de Carl Simonton (son site en anglais ou en français; son bouquin “Guérir envers et contre tout” pour avoir plus d’infos).

[display_podcast]

Quelques points importants développés par Carl Simonton et adressés dans ce podcast:

  • Le stress, le sentiment d’impuissance, le mal-être fragilisent notre corps et diminuent l’efficacité de notre système immunitaire; il faut apprendre à se relaxer et à se recentrer sur soi-même.
  • Il faut travailler sur la représentation que l’on se fait du cancer pour réduire la peur; le cancer n’est pas “agressif”, ne “dévore” rien, ce n’est pas un “monstre noir tapis”… C’est, “simplement”, une prolifération anarchique de cellules qui prend de la place et empêche les organes de bien fonctionner – avec des conséquences graves parfois, tout le monde en convient.
  • Notre système immunitaire peut jouer un rôle important, de manière complémentaire aux traitements de la médecine moderne (chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie…). Et nous pouvons le dynamiser réellement par la visualisation régulière de certaines images mentales (technique de type “hypnose”).
  • La visualisation claire et répétée de notre objectif de guérison aide le corps (le cerveau et, par là, nos systèmes de défense) à concentrer nos ressources sur cette guérison (voir l’impact mesuré de cette technique sur le développement de nos muscles: La puissance du cerveau).
  • Se visualiser dans le futur, en train de vivre des moments importants, qui nous tiennent à coeur, ouvre ce futur et nous aide à y croire. On lutte ainsi contre le découragement et l’abattement et on dope son enthousiasme et sa volonté de dépasser la maladie.

Vincent

Thé vert (2)

Petits compléments à mon article sur le thé vert.

Les thés verts les plus riches en catéchines sont, dans l’ordre décroissant [1]:

  1. Sencha Uchiyama (difficile à trouver, cf ici)
  2. Gyokuro
  3. Sencha
  4. Pilo Chun Emperor
  5. Matcha (thé en poudre, utile pour la cuisine)
  6. Yunnan
  7. Yuzan
  8. Paimutan
  9. etc…

(donc le numéro 1 est le plus anticancer, etc…)

Pour les trouver, voir votre boutique habituelle ou vos magasins bio ou par internet (conseil 1, conseil 2).

Si boire du thé le soir vous empêche de dormir, je vous rappelle le commentaire de Natacha. Et n’oubliez pas les recommandations rassemblées dans le premier article

A votre bonne santé!

[1] Les aliments contre le cancer

Obésité et excès de poids

On ne peut être plus clair:

  • “L’excès de poids et le manque d’exercices sont directement responsables de 5% des cancers” [ref]
  • “Une alimentation déficiente (ndlr: notamment excessive en sucres et graisses) est responsable de 30% des cancers” [ref]
  • “Soyez aussi mince que possible, en restant dans la zone normale de poids corporel” [1]

the_evolution_of_man.jpg

Et pour y arriver:

  • Augmenter fruits et légumes.
  • Limiter sucres et graisses.

Pour savoir si l’on est en surpoids, une manière de faire est de calculer son indice de masse corporelle (IMC ou BMI en anglais). Voici un petit outil qui fait le calcul.

Voilà. Yapluka…

[1] c’est la première recommandation (voir page xvii) du rapport 2007 du fonds mondial de la recherche contre le cancer (texte complet en anglais: World Cancer Research Fund / American Institute for Cancer Research. Food, Nutrition, Physical Activity, and the Prevention of Cancer: a Global Perspective. Washington DC: AICR, 2007).

Voir aussi ce résumé des recommandations en français.

Un article plus détaillé sur le sujet est ici.

Les aliments contre le cancer

Encore un excellent bouquin (en français) et un must pour tous ceux qui veulent comprendre en quoi l’alimentation peut aider à guérir et à se prémunir contre le cancer… Il a été écrit par Richard Béliveau et Denis Gingras, deux médecins canadiens qui étudient depuis de nombreuses années diverses molécules pour combattre le cancer. Leurs recherches portent tout autant sur des molécules chimiques pour l’industrie pharmaceutique que sur les aliments disponibles à tous. Ils appliquent donc les mêmes méthodes scientifiques…

aliments-contre-cancer.jpg

Il fait état des dernières découvertes sur le sujet (il a été écrit en 2005). Il est très agréable à lire et superbement illustré. Il décrit les 9 catégories d’éléments que je cite dans mon article “Limiter les risques“.

Il est disponible notamment sur Amazon.fr. Un must!

Le site web de Richard Beliveau contient également des infos intéressantes (par exemple une liste d’aliments anticancer).

Boire du thé vert

Petit à petit, je découvre le thé… D’après plusieurs auteurs de renom (D. Servan-Schreiber, R. Beliveau,…) le thé possède de nombreuses vertus anti-cancer. Il contient des polyphénols qui réduisent la croissance des vaisseaux sanguins (qui nourissent les tumeurs et leur permettent de se développer). Il facilite également la mort des cellules cancéreuses (mécanisme appelé “apoptose“).

  • C’est le thé vert qui contient ces polyphénols (le noir n’en contient plus à cause de la fermentation et le thé Oolong en contient moins).
  • Il est préférable de boire plusieurs tasses de thé par jour (c’est mieux d’en boire 3 fois une tasse qu’une seule fois 3 tasses). A partir de 3 tasses, l’effet est déjà important. 6 tasses, c’est encore mieux…
  • Il est important de laisser infuser longtemps, par exemple 10 minutes (et non pas 2 à 3 minutes comme indiqué sur les boîtes).
  • Il faut boire le thé préparé dans l’heure (après, les polyphénols disparaissent).
  • Boire du thé en soirée risque d’empêcher de dormir… Préférer alors le thé décaféiné (il contient toujours ses polyphénols).

tea.jpg

Le thé est très amer… or je ne suis pas encore très habitué à ce goût. C’est donc un peu difficile au début. Mais ma fille Lucie a fait l’effort pendant quelques semaines, et elle s’est habituée au goût amer… J’y arrive aussi. En effet, il faut éviter de sucrer!! Cf “Limiter le sucre“. Si nécessaire, sucrer avec du sirop d’Agave (qui ne crée pas de pic glycémique important). Le mieux, c’est de se déshabituer du goût du sucre, éventuellement progressivement (mettre de moins en moins de sirop d’agave).

Il faut aussi savoir qu’il y a de nombreuses sortes de thés… Avec des goûts très variables. Chez nous, on aime bien le thé “Vert Provence”. Goûtez-en plusieurs, vous en trouverez à votre goût.

Où trouver du bon thé? Dans la plupart des magasins bios ou chez Mariage Frères (en Bergerue, pour les Liégeois). Le thé bio est encore meilleur, mais c’est déjà très bien de boire du thé, même non bio.

Par contre, je n’ai pas encore trouvé de magasin où acheter du thé décaféiné (oui, c’est bien ça: dans la plante du thé, il y a de la caféine)… Si vous avez des suggestions…

PS: cela n’empêche pas de boire de temps en temps une bonne petite tasse de café, qui a, lui aussi, d’autres vertus…