Obésité et excès de poids

On ne peut être plus clair:

  • “L’excès de poids et le manque d’exercices sont directement responsables de 5% des cancers” [ref]
  • “Une alimentation déficiente (ndlr: notamment excessive en sucres et graisses) est responsable de 30% des cancers” [ref]
  • “Soyez aussi mince que possible, en restant dans la zone normale de poids corporel” [1]

the_evolution_of_man.jpg

Et pour y arriver:

  • Augmenter fruits et légumes.
  • Limiter sucres et graisses.

Pour savoir si l’on est en surpoids, une manière de faire est de calculer son indice de masse corporelle (IMC ou BMI en anglais). Voici un petit outil qui fait le calcul.

Voilà. Yapluka…

[1] c’est la première recommandation (voir page xvii) du rapport 2007 du fonds mondial de la recherche contre le cancer (texte complet en anglais: World Cancer Research Fund / American Institute for Cancer Research. Food, Nutrition, Physical Activity, and the Prevention of Cancer: a Global Perspective. Washington DC: AICR, 2007).

Voir aussi ce résumé des recommandations en français.

Un article plus détaillé sur le sujet est ici.

Les aliments contre le cancer

Encore un excellent bouquin (en français) et un must pour tous ceux qui veulent comprendre en quoi l’alimentation peut aider à guérir et à se prémunir contre le cancer… Il a été écrit par Richard Béliveau et Denis Gingras, deux médecins canadiens qui étudient depuis de nombreuses années diverses molécules pour combattre le cancer. Leurs recherches portent tout autant sur des molécules chimiques pour l’industrie pharmaceutique que sur les aliments disponibles à tous. Ils appliquent donc les mêmes méthodes scientifiques…

aliments-contre-cancer.jpg

Il fait état des dernières découvertes sur le sujet (il a été écrit en 2005). Il est très agréable à lire et superbement illustré. Il décrit les 9 catégories d’éléments que je cite dans mon article “Limiter les risques“.

Il est disponible notamment sur Amazon.fr. Un must!

Le site web de Richard Beliveau contient également des infos intéressantes (par exemple une liste d’aliments anticancer).

Boire du thé vert

Petit à petit, je découvre le thé… D’après plusieurs auteurs de renom (D. Servan-Schreiber, R. Beliveau,…) le thé possède de nombreuses vertus anti-cancer. Il contient des polyphénols qui réduisent la croissance des vaisseaux sanguins (qui nourissent les tumeurs et leur permettent de se développer). Il facilite également la mort des cellules cancéreuses (mécanisme appelé “apoptose“).

  • C’est le thé vert qui contient ces polyphénols (le noir n’en contient plus à cause de la fermentation et le thé Oolong en contient moins).
  • Il est préférable de boire plusieurs tasses de thé par jour (c’est mieux d’en boire 3 fois une tasse qu’une seule fois 3 tasses). A partir de 3 tasses, l’effet est déjà important. 6 tasses, c’est encore mieux…
  • Il est important de laisser infuser longtemps, par exemple 10 minutes (et non pas 2 à 3 minutes comme indiqué sur les boîtes).
  • Il faut boire le thé préparé dans l’heure (après, les polyphénols disparaissent).
  • Boire du thé en soirée risque d’empêcher de dormir… Préférer alors le thé décaféiné (il contient toujours ses polyphénols).

tea.jpg

Le thé est très amer… or je ne suis pas encore très habitué à ce goût. C’est donc un peu difficile au début. Mais ma fille Lucie a fait l’effort pendant quelques semaines, et elle s’est habituée au goût amer… J’y arrive aussi. En effet, il faut éviter de sucrer!! Cf “Limiter le sucre“. Si nécessaire, sucrer avec du sirop d’Agave (qui ne crée pas de pic glycémique important). Le mieux, c’est de se déshabituer du goût du sucre, éventuellement progressivement (mettre de moins en moins de sirop d’agave).

Il faut aussi savoir qu’il y a de nombreuses sortes de thés… Avec des goûts très variables. Chez nous, on aime bien le thé “Vert Provence”. Goûtez-en plusieurs, vous en trouverez à votre goût.

Où trouver du bon thé? Dans la plupart des magasins bios ou chez Mariage Frères (en Bergerue, pour les Liégeois). Le thé bio est encore meilleur, mais c’est déjà très bien de boire du thé, même non bio.

Par contre, je n’ai pas encore trouvé de magasin où acheter du thé décaféiné (oui, c’est bien ça: dans la plante du thé, il y a de la caféine)… Si vous avez des suggestions…

PS: cela n’empêche pas de boire de temps en temps une bonne petite tasse de café, qui a, lui aussi, d’autres vertus…

Dessert fruits et chocolat

Trop forte, la maRRaine! Elle organise un goûter d’anniversaire, sans sucre et avec plein de choses délicieuses!

Ci-dessous, un nid de petiots ravis devant le goûter. Le petit en vert, c’est mon fillol (aka Nic Nic le Mimi). La super belle soeur, c’est celle qu’on voit à peine en haut à droite. Une championne du sirop d’agave et des soupes anti-cancer.

janv2008-008.jpg

Recette: Si j’ai bien compris, elle a fait fondre du chocolat 70% (très bon anticancer), y a trempé des morceaux d’orange, de kiwi (vert et jaune), d’ananas, du raisin mais également quelques fruits secs. Le tout est ensuite mis au frigo. Et la dégustation en vaut la peine: les fruits sont frais et le chocolat croquant. En plus, c’est beau… Génial! On a bien choisi la maRRaine de Pierre!

janv2008-013.jpg

Et cela plaît aux enfants…

janv2008-019.jpg

Merci, Françoise! Continue avec tes super recettes!

Vincent

Limiter le sucre

Le sucre est l’un des éléments favorisant le plus le cancer… Il active divers mécanismes pro-inflammatoires qui sont reconnus comme favorisant la croissance des tumeurs cancéreuses. De nos jours, dans nos pays industrialisés, nous consommons près de 70kg de sucre par personne et par an. En 1800, on en consommait 5kg…

Il faut absolument réduire très fort notre consommation de sucre pour limiter les risques de cancer (et cela nous permettra aussi d’éviter nos excès de poids ainsi que l’acné de nos adolescents…). Pour les explications scientifiques, je vous renvoie au chapitre “Le cancer se nourrit de sucre” du livre Anticancer. C’est expliqué très clairement, même pour des non spécialistes. Le livre cite également de nombreuses recherches scientifiques qui ont permis d’arriver à cette conclusion.

Attention, le sucre est partout, et surtout dans les produits industriels (sucreries, boissons sucrées, pain blanc, pâtes blanches, riz blanc…). Remplaçons donc tout cela en buvant de l’eau, en mangeant pain-pâtes-riz complets (les produits “complets” sont meilleurs à ce point de vue que les produits “blancs” car ils limitent le pic glycémique). Pâtes et riz doivent être cuits “al dente” – quand les pâtes sont très cuites, leur sucre passe plus dans le sang. Mangeons aussi beaucoup de légumes (pauvres en sucres).

Qui gagnera le concours de non-sucreries du blog de Pierre?…

Thé vert, sucre, légumes…

Si vous voulez vous protéger contre le cancer – et en même temps aller vers une alimentation équilibrée:

  1. Mangez des aliments spécifiques anticancer
  2. Mangez des légumes anticancer
  3. Limitez très fort le sucre

… et encore d’autres conseils, mais commençons simple! Plus de détails ci-dessous dans un extrait de la lettre périodique du site Anticancer.fr, que je vous recommande vivement. Abonnez-vous: c’est gratuit, plein de bon sens et ça peut vous sauver la vie…

Ajoutez des aliments puissants dans votre alimentation

curcuma.jpgTous les jours, dégustez au moins deux tasses de thé vert et relevez votre cuisine avec des épices et des herbes: saupoudrez une demi-cuiller à café de curcuma-poivre dans votre assiette ou dans la casserole, recourez généreusement au thym, au romarin, à la menthe, au persil, n’utilisez que les huiles d’olives ou de colza…

Consommez deux plats de légumes tous les jours

legumes.jpgInspirez-vous du rythme des saisons pour mettre à votre table brocolis, choux, oignons, ail, tomates et autres saveurs bénéfiques. Ne comptez pas sur les pommes de terre qui n’ont pas les vertus des légumes anticancer. Equilibrez avec les protéines du soja ou des légumineuses. Pour les protéines animales, préférez le poisson, les oeufs oméga-3 ou les viandes blanches de bonne qualité.

Visez le zéro sucres raffinés

chocolat.jpgSodas, viennoiseries, plats préparés, farine blanche : le sucre est partout. C’est plus facile de l’éviter si on s’y prend dès le petit déjeuner. Un muesli sans sucre, un yaourt de soja ou de lait bio, quelques fruits, du thé vert nature. Vous découvrirez vite que la faim vient moins vite, car vous évitez le rebond hypocalorique typique de la tartine de confiture, deux heures après l’avoir mangée. Redécouvrez la saveur vraie des aliments et si le goût sucré vous manque, faites-vous plaisir avec des gourmandises saines : fruits, chocolat noir 70%, sirop d’agave.

Hypnose

Cela fait un petit temps que je m’y mets tout doucement, sans être un “pro”. Avec mon fils Pierre, nous avons fait de la visualisation mentale presque tous les jours pendant les chimios (technique “Simonton”). Les derniers jours, lorsque Pierre a eu vraiment très mal à cause de son amputation, nous en avons refait. Il y a notamment une séance qui a été très efficace: Pierre avait reçu un anti-douleur depuis déjà plus d’une demi-heure et celui-ci ne semblait par faire d’effet (d’habitude, il agit plus vite). Pierre se tordait de douleur dans son lit. On a alors fait une relaxation à deux et Pierre s’est calmé en deux minutes à peine. Cinq minutes de plus, et il était endormi. Deux heures plus tard, il s’est réveillé à cause de la douleur… Quelques paroles relaxantes, monocordes, et il était rendormi… Génial!

Il faut dire que Nathalie était allée rencontrer le Dr Faymonville (anesthésiste au CHU et mentionnée par Thierry Janssen dans son livre “La solution intérieure”). De mon côté, j’avais approfondi ce qu’en dit Carl Simonton et l’avais mis en pratique. J’en avais aussi discuté avec ma belle soeur Catherine, psychologue, qui a suivi une formation chez Mme Faymonville… Ainsi qu’avec Marie-Françoise Ghysen qui s’est aussi beaucoup intéressée au sujet…

Je suis vraiment persuadé que cela mobilise sérieusement les ressources qui sont en nous, pour compléter les traitements de la médecine classique… On connaît encore très peu la puissance du cerveau… Pierre applique maintenant l’auto-hypnose, pour “surveiller” son corps et ainsi éviter que le cancer ne revienne (c’est une suggestion de Simonton et d’autres)…

Vincent