Limiter le sucre

Le sucre est l’un des éléments favorisant le plus le cancer… Il active divers mécanismes pro-inflammatoires qui sont reconnus comme favorisant la croissance des tumeurs cancéreuses. De nos jours, dans nos pays industrialisés, nous consommons près de 70kg de sucre par personne et par an. En 1800, on en consommait 5kg…

Il faut absolument réduire très fort notre consommation de sucre pour limiter les risques de cancer (et cela nous permettra aussi d’éviter nos excès de poids ainsi que l’acné de nos adolescents…). Pour les explications scientifiques, je vous renvoie au chapitre “Le cancer se nourrit de sucre” du livre Anticancer. C’est expliqué très clairement, même pour des non spécialistes. Le livre cite également de nombreuses recherches scientifiques qui ont permis d’arriver à cette conclusion.

Attention, le sucre est partout, et surtout dans les produits industriels (sucreries, boissons sucrées, pain blanc, pâtes blanches, riz blanc…). Remplaçons donc tout cela en buvant de l’eau, en mangeant pain-pâtes-riz complets (les produits “complets” sont meilleurs à ce point de vue que les produits “blancs” car ils limitent le pic glycémique). Pâtes et riz doivent être cuits “al dente” – quand les pâtes sont très cuites, leur sucre passe plus dans le sang. Mangeons aussi beaucoup de légumes (pauvres en sucres).

Qui gagnera le concours de non-sucreries du blog de Pierre?…

9 thoughts on “Limiter le sucre

  1. Pingback: Blog de Pierre » Archive du blog » Concours de non-sucreries…

  2. Le matin, je remplace la confiture par des fruits frais mixés (de saison, avec éventuellement des fruits rouges surgelés). Evidemment ça “casse” un peu les fibres mais pour manger avec un morceau de pain c’est plus agréable. Je suis loin de suivre à la lettre les recommandations qu’on trouve dans des livres tels que “Vitalité gourmande. Les secrets de l’alimentation vive” de Françoise De Keuleneer et Pol Grégoire, mais il y a peut-être des idées.
    Pour les desserts, des fruits toujours, cuits, crus, avec du chocolat noir fondu, des amandes effilées grillées, de la cannelle,…
    Reste toutes les fois où on mange “à l’extérieur”, et là, malheureusement, c’est les mentalités qu’il faut changer!
    Bon courage!

    Like

  3. Suite à mon régime sans sel ni sucres ni graisses, j’en aurais beaucoup à raconter sur le sucre.

    Autant il est facile de diminuer les graisses et le sel, autant le sucre est difficile à traquer. En effet, il se cache pratiquement partout et pas seulement dans les aliments réputés “sucrés”.

    L’ultime conseil est de bien regarder la liste des ingrédients du produit avant de l’acheter, en n’oubliant pas que saccharose, sucrose, amidon modifié, dextrose et fructose veulent dire “sucre”. Il n’est pas rare de voir plusieurs de ces ingrédients dans une même préparation. L’huile de palme et sa version hydrogénée, bien que n’étant pas du sucre, se retrouvent aussi fréquemment, un conseil : fuyez ! 🙂

    Voici quelques conseils d’achat :

    1. La vinaigrette Delhaize à la moutarde ou la Vandemoortele light à la moutarde. Ce sont les deux seules à ne pas contenir de sucres cachés, oubliez le reste !

    2. La soupe Knorr light aux tomates ne contient pas non plus de sucre, attention, les autres (même light) sont bourrées de sucres.

    3. Les yoghurt Activia Nature sont vraiment “sans sucres”, une fois de plus, les autres en contiennent, y compris les 0% etc. Par contre faut aimer….:-(

    Quelques conseils de cuisine :

    1. Préférez les pâtes aux soja (index glycémique 0), à défaut, prenez des pâtes fraiches bio.

    2. La soupe est toujours meilleur “maison” mais il vous faudra en retirer les patates, les oignons, les carottes, les potirons et les bettraves. Ces légumes ayant un index glycémique élevé. La courgette remplace bien la patate comme liant et le poivron deviendra votre ami, si toute fois vous le digérez.. 😛

    A ce régime là vous constaterez une augmentation de votre budget “course” mais c’est pour une cause des plus honorable.

    Pour conclure : “Le sucre c’est tabou, on en viendra tous à bout” 🙂

    Like

  4. Merci pour ton commentaire, Axel! Pour l’info des autres: Axel est un collègue de bureau qui a décidé de changer radicalement son alimentation et cela lui a permis de perdre 10kg en quelques mois!… Chapeau! Ensemble, nous allons essayer de faire de Manex une entreprise où l’on mange sainement…

    ps: Axel précise que oignons, potirons et betteraves ont un index glycémique élevé, mais d’autre part, ce sont des légumes particulièrement anti-cancer (surtout les oignons)… Donc il faut balancer les avantages et inconvénients. Il faut aussi rappeler que les aliments sucrés, s’ils sont mangés en même temps qu’un bol alimentaire (avec des fibres par exemple) provoquent un pic glycémique moins important (ce qui est bon) – les fibres ralentissent l’absorption du sucre. Autre chose utile à savoir, la cuisson a de l’importance: des carottes crues ont un index glycémique plus bas que les mêmes cuites… Faut penser à tout…

    Like

  5. Merci à vous tous, Axel, Vincent, pour tous ces bons conseils. Pas facile de faire la part des choses. N’avez-vous jamais pensé à ajouter une nouvelle activité à Manex ? … la diététique par exemple (hi hi !)
    Il y a quand même une question que je me pose à propos de sucre et d’aliments sucrés : personne ne parle de l’aspartame comme substitut de sucre (non plus DSS dans son livre). C’est sûr que ça ne nous guérit pas de l’envie de sucré mais n’est-ce pas là un produit qui peut nous aider (ne serait-ce qu’1 pastille dans le thé ou le café ou dans les yaourts non sucrés pour les faire passer + aisément).
    D’autre part, pour ceux qui ne peuvent pas s’en passer, j’ai appris d’un, diététicien qu’il est préférable d’avaler un petit dessert après un repas qu’un goûter entre les repas, ce qui rejoint l’idée que l’index glycémique de ces aliments est plus bas dans ces conditions-là.
    En tous cas, vive les petites sauces au curry (ou curcuma+poivre) en accompagnement de blancs de poulets rôtis dans 1 peu d’huile d’olive, avec un peu d’oignon émincé, le tout déglacé avec un peu d’eau ou ‘1 soupçon de crème 5% et accompagné de riz complet et une petite salade … un délice.
    Bon appétit et bisous à toi, Vincent.
    Marraine Danielle.

    Like

  6. Pingback: Blog de Vincent Keunen » Archive du blog » Boire du thé vert

  7. Pingback: Blog de Vincent Keunen » Archive du blog » Limiter les risques

  8. Bonjour,

    juste une précision, le miel est-t-il inclus dans les mauvais sucre aussi, est-t-il aussi mauvais que le saccharose ?

    Merci !

    Like

  9. J’ai l’impression que oui (sans être 100% sûr). D’après la base de données de l’université de Sydney, le miel (honey) semble osciller entre 60 et 90 pour l’index glycémique (càd assez haut). Le sirop d’agave est entre 10 et 20.

    Mais comme toujours, si on limite fortement les quantités, si on mange cela avec d’autres aliments, etc… cela limite le pic glycémique.

    Voir http://www.glycemicindex.com

    Pour ce qui est de l’aspartame et autres édulcorants chimiques, je ne sais pas. Les avis sont assez contradictoires. Les enjeux économiques pour ceux qui se prononcent “en faveur” ne sont pas à négliger non plus. En ce qui me concerne, je les évite. Cela me semble le plus sûr…

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s