Thé vert, sucre, légumes…

Si vous voulez vous protéger contre le cancer – et en même temps aller vers une alimentation équilibrée:

  1. Mangez des aliments spécifiques anticancer
  2. Mangez des légumes anticancer
  3. Limitez très fort le sucre

… et encore d’autres conseils, mais commençons simple! Plus de détails ci-dessous dans un extrait de la lettre périodique du site Anticancer.fr, que je vous recommande vivement. Abonnez-vous: c’est gratuit, plein de bon sens et ça peut vous sauver la vie…

Ajoutez des aliments puissants dans votre alimentation

curcuma.jpgTous les jours, dégustez au moins deux tasses de thé vert et relevez votre cuisine avec des épices et des herbes: saupoudrez une demi-cuiller à café de curcuma-poivre dans votre assiette ou dans la casserole, recourez généreusement au thym, au romarin, à la menthe, au persil, n’utilisez que les huiles d’olives ou de colza…

Consommez deux plats de légumes tous les jours

legumes.jpgInspirez-vous du rythme des saisons pour mettre à votre table brocolis, choux, oignons, ail, tomates et autres saveurs bénéfiques. Ne comptez pas sur les pommes de terre qui n’ont pas les vertus des légumes anticancer. Equilibrez avec les protéines du soja ou des légumineuses. Pour les protéines animales, préférez le poisson, les oeufs oméga-3 ou les viandes blanches de bonne qualité.

Visez le zéro sucres raffinés

chocolat.jpgSodas, viennoiseries, plats préparés, farine blanche : le sucre est partout. C’est plus facile de l’éviter si on s’y prend dès le petit déjeuner. Un muesli sans sucre, un yaourt de soja ou de lait bio, quelques fruits, du thé vert nature. Vous découvrirez vite que la faim vient moins vite, car vous évitez le rebond hypocalorique typique de la tartine de confiture, deux heures après l’avoir mangée. Redécouvrez la saveur vraie des aliments et si le goût sucré vous manque, faites-vous plaisir avec des gourmandises saines : fruits, chocolat noir 70%, sirop d’agave.

Demandons le meilleur à nos commerçants

Je cite un extrait du site Anticancer.fr:

Afin d’améliorer notre alimentation dans un sens favorable à la santé, nous pouvons nous mobiliser en tant que consommateurs et voter avec notre portefeuille. Les commerçants les plus mobilisés pour lutter contre la malbouffe méritent notre préférence. Anticancer vous propose d’envoyer une lettre à vos restaurants favoris, ainsi qu’à vos grandes surfaces alimentaires habituelles, afin de demander certains produits bénéfiques. Rejoignez le combat, cela ne coûte qu’un timbre ! Ensemble, nous pouvons exercer notre influence.

Action commercants

L’article complet avec la lettre exemple se trouve ici.

Je vous propose de faire une bonne action pour nous tous en envoyant cette lettre (ou une autre du même genre) aux commerçants que vous fréquentez… Je suis persuadé que cela peut faire une grande différence et, à l’heure d’internet, nous avons la chance de pouvoir faire entendre notre voix et nos attentes de manière beaucoup plus simple. Quelques suggestions:

  • imprimez la lettre sur papier et donnez-la, en mains propres, à vos commerçants;
  • imprimez la lettre sur papier et déposez-la dans la boîte à suggestions de votre grande surface;
  • envoyez le texte de la lettre par email ou par formulaire, via le site de votre grande surface (Pour Delhaize, pour Carrefour (voir point 2), pour Colruyt, … Rem: si la boîte de suggestions ne permet pas de “coller” tout le texte de la lettre, vous pouvez simplement y coller le lien http://www.anticancer.fr/magazine/exigeons-le-meilleur-de-nos-commercants)
  • envoyez la lettre par email aux commerçants que vous connaissez
  • connectez-vous au site resto.be (ou un autre) et recherchez vos restos favoris; parfois leur adresse email ou contact via site web sont mentionnés et contactez-les…

N’hésitez pas, par vos commentaires ci-dessous, à mentionner d’autres idées, à dire qui vous avez déjà contacté, à suggérer d’autres adresses web pour d’autres grandes surfaces, etc… Mais le plus important, c’est d’envoyer cette lettre!…

Merci!

La puissance du cerveau

Je cite Thierry Janssen:

Dans le service de rééducation de la Cleveland Clinic aux États-Unis, Guang Yue étudie l’implication de la plasticité neuronale sur la récupération fonctionnelle après un traumatisme. L’une de ses dernières expériences a révélé des résultats étonnants. Des sujets bien portants devaient imaginer qu’ils contractaient leur muscle abducteur du petit doigt ou leur muscle biceps, quinze minutes par jour, durant une période de trois semaines. Le dispositif expérimental permettait de vérifier qu’il ne se produisait aucune contraction musculaire au cours des séances d’imagination. Le but était de vérifier l’influence de la pensée sur l’entraînement musculaire. Les résultats sont impressionnants : la puissance du biceps a gagné 13,5% et celle du muscle abducteur du petit doigt 35%. Cette amélioration perdure une fois l’entraînement terminé.

Incroyable, non? Pour moi, cela montre que la puissance de notre cerveau est encore bien inconnue – et dès lors probablement très sous-estimée. Et cela signifie également que toutes ces techniques de visualisation sont probablement beaucoup plus efficaces que beaucoup ne le croient… Ce serait peut-être une partie de l’explication de toutes ces “guérisons inexpliquées” qui sont régulièrement citées dans la littérature (scientifique ou générale).

sculpter-notre-cerveau.jpg

Lire l’article complet: “Sculpter notre cerveau

Le site de Thierry Janssen: www.thierryjanssen.com

Vincent

La solution intérieure

Lu récemment: “La solution intérieure” de Thierry Janssen. Excellent bouquin. Thierry Janssen est un médecin belge qui a eu une brillante carrière de chirurgien, puis qui a décidé de tout plaquer… Un grand tournant dans sa vie. Depuis, il étudie les médecines traditionnelles (Chine, Japon, Inde,…) et les médecines dites alternatives (je préfère dire “complémentaires”) et tente de réconcilier celles-ci avec la médecine “classique” européenne et américaine. Un livre intelligent, intéressant et plein de références utiles.

solution-interieure.jpg

Vincent

Quelques techniques anticancer

Pour guérir, on combine les techniques “classiques” (chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie…) et les techniques “complémentaires”. D’abord, bien se reposer (c’est pas toujours le plus facile…).

pierre-dort.jpg

Ensuite, lire, beaucoup lire et obtenir un maximum d’informations (vous en êtes où, vous, dans votre lecture de DSS?)…

Puis, faire de la visualisation, de l’imagerie (pas facile, de faire des photos de ses pensées…).

Pour les amateurs de jeux vidéo, en voici un super, où on ne joue pas avec les pouces, mais avec le coeur et la respiration. C’est la technique de la cohérence cardiaque (développée à l’institut HeartMath et mentionnée dans le premier livre de DSS “Guérir”). On peut la pratiquer soit à l’aveugle, soit avec un logiciel (Freeze Framer), soit avec un petit appareil qui la mesure. Ici Pierre, en plein exercice de cohérence cardiaque:

pierre-emwave.jpg

Quand on respire amplement, calmement, les cycles de la respiration s’alignent sur ceux du coeur et ceux du cerveau. Si, en plus, on se focalise sur le coeur et qu’on ramène à l’esprit des sensations agréables, on entre en “cohérence cardiaque”, état où le système nerveux sympathique et le para-sympathique sont en équilibre (comme quand on ressent des émotions agréables):

frustration-appreciation.gif

Pierre est un champion de la cohérence cardiaque (et je m’améliore, à force d’essayer…). On voit sur l’EmWave la petite lampe verte qui indique une haute cohérence:

pierre-emwave-2.jpg

Sommeil, lectures, visualisation, cohérence cardiaque… On va bien y arriver!

Vincent

Alimentation anticancer

Décidément, ce nouveau livre de David Servan-Schreiber me semble excellent (j’en avais déjà parlé dans mon article “De la lecture anti-cancer?“)! J’ai quasi tout lu et c’est vraiment très instructif, à beaucoup de niveaux. Les points les plus importants à adresser, selon DSS, pour se prémunir du cancer sont d’ordre (c’est moi qui résume et commente):

  • alimentaire (on mange quand même 3 fois par jour et ce qu’on avale est directement assimilé par notre organisme… c’est un peu logique que l’alimentation ait beaucoup d’impact sur notre santé!)
  • psychologique (être bien dans sa peau, prendre soin de soi, limiter le stress – surtout avec un sentiment d’impuissance)
  • environnemental (limiter les produits contenant des substances cancérigènes)
  • activité physique (tellement évident, tout le monde le sait, mais si difficile à faire dans la durée)

Et ce ne sont pas des suggestions “en l’air” ou “de bon sens”, mais des suggestions basées sur des études scientifiques sérieuses… Jetez un oeil sur la liste des références, c’est impressionnant le travail de synthèse réalisé!

DSS vient de rendre public (sympa!) le petit livret (inclus normalement dans son livre) qui résume les points principaux. Je vous suggère vivement de le télécharger et de le prendre avec vous pour faire vos courses… Tout le monde devrait l’avoir lu.

anticancer-au-quotidien.jpg

Vous le trouverez à:

http://www.anticancer.fr/magazine/livret-reflexes-anticancer-quotidien

Merci, David!

Vincent

De la lecture anti-cancer?

Vous vous en doutez, j’ai beaucoup lu récemment sur le sujet du cancer… Parmi les nombreux livres, il y en a vraiment deux qui, pour moi, sortent du lot. Si le sujet vous intéresse, je vous les recommande.

Le premier, le plus intéressant car il concerne tout le monde, est Anticancerde David Servan-Schreiber. DSS aussi l’auteur de “Guérir“, très connu également. C’est aussi le fils aîné de Jean-Jacques Servan-Schreiber (JJSS), l’homme politique français. Ce médecin, brillant chercheur sur le cerveau, a découvert par accident… qu’il avait un cancer du cerveau… Il s’est ensuite consacré à une recherche poussée sur le cancer, son évolution dans nos sociétés modernes, ses possibles causes et, surtout, tout ce que l’on peut faire pour limiter les risques. C’est donc à lire par tout le monde et à appliquer… car le cancer n’arrive pas qu’aux autres (je vous assure…).

anticancer-livre.jpg

D’autres informations peuvent être trouvées sur le site de DSS www.anticancer.fr (notamment des vidéos, une feuille à imprimer puis à coller sur votre frigo…)

Le second, plus utile pour ceux qui ont le cancer ou ceux qui veulent soutenir les malades, est le bouquin des Simonton “Guérir envers et contre tout”. Le dr Carl Simonton est un oncologue américain et son épouse, Stéphanie, une psychologue. Ensemble, ils ont mis au point, il y a une vingtaine d’années, une méthode de soutien qui me semble assez complète. Elle adresse les aspects psychologiques (croyances, profils psychologiques, relaxation, visualisation,…), alimentaires, de soutien des proches, sportifs,…

Ce livre m’a tellement inspiré que je me suis inscrit à un stage pour apprendre la méthode en détail, pour me l’appliquer et l’appliquer à Pierre. Ce stage s’est passé en Suisse du 15 au 19 octobre.

Vincent